Accueil / Articles Blog / Jardin / Installer un sauna extérieur dans votre jardin

Installer un sauna extérieur dans votre jardin

sauna en bois dans le jardin

Installer un sauna extérieur dans son jardin, voilà qui tente de plus en plus de Français. Pourquoi créer cet espace bien-être à son domicile ? Quelles sont les formalités administratives et autorisations nécessaires ? Quels critères prendre en compte pour trouver le bon emplacement ?

Pourquoi installer un sauna chez soi ?

Incontournable dans la culture scandinave, le sauna d’extérieur s'invite de plus en plus dans les jardins des Français. Le sauna est une petite cabine dans laquelle on crée une atmosphère chaude et humide. Ces conditions particulières en font un espace bien-être et détente. Une séance de sauna contribue à vous relaxer et à vous faire sentir bien dans votre corps. Ce n’est d’ailleurs pas qu’un ressenti car diverses études très sérieuses ont apporté la preuve des bienfaits du sauna sur la santé physique et psychique. Parmi ceux-ci :

  • une réduction des tensions nerveuses et du stress ;
  • une diminution de la sensation de fatigue et des symptômes en découlant (crampes, etc) ;
  • l’élimination de toxines de l’organisme ;
  • une plus grande élasticité de la peau qui est purifiée ;
  • une réduction des douleurs, tant musculaires que articulaires ;
  • une meilleure oxygénation ;
  • une baisse de la pression sanguine due à une dilatation de vaisseaux sanguins ;
  • une réduction des risques de crise cardiaque et de maladie des artères coronaires.

La difficulté, c’est que pour profiter au mieux des bienfaits du sauna, il faut faire plusieurs séances par semaine. Une pratique régulière qui n’est pas toujours compatible avec notre rythme de vie moderne, à moins de disposer d’une cabine dans son jardin.

Quel type de sauna de jardin choisir ?

Pour une installation en extérieur, on distingue 3 types de sauna :

  • le sauna électrique : c’est de loin le modèle le plus courant car il est simple d’utilisation. Un poêle électrique vient chauffer les pierres qu’il suffit ensuite de mouiller pour provoquer un dégagement de chaleur. Outre l’aspect pratique, il n’y a besoin d’aucun branchement d’eau ;
  • le sauna traditionnel : les pierres sont chauffées par un poêle à bois. C’est certes plus joli qu’un modèle électrique, mais cela nécessite un temps de préparation plus important pour faire le feu. L’entretien est également plus chronophage ;
  • le sauna infrarouge : les rayons IR émis chauffent directement l’utilisateur et non l’air. De fait, celui-ci est moins difficile à respirer.

Faut-il une autorisation pour l’installation d’un sauna en extérieur ?

Comme pour les piscines, les abris de jardin et toutes les autres annexes extérieures, l’installation d’un sauna est soumise à certaines règles. Normalement, celles-ci sont édictées par le PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). Ce document régit les règles locales pour toute installation d’équipements, mais également pour toute construction et rénovation de bâtiments. A de rares exceptions (proximité de monuments historiques, site naturel classé, etc.), il n’existe pas d’interdiction à l’installation d’un sauna en extérieur, dès lors que celle-ci remplit toutes les conditions. Pour vous en assurer, le mieux est de vous rapprocher du service urbanisme de votre mairie.

La règle générale veut que vous n’ayez aucune autorisation administrative à formuler dès lors que votre sauna a une emprise au sol de moins de 5 m². La hauteur maximale ne doit pas excéder 12 mètres. Si l’un ou l’autre de ces deux critères n’est pas rempli, vous n'êtes plus exempté de démarche administrative. A partir de 5 m² et jusqu'à 20 m², vous devez en revanche déposer une déclaration préalable de travaux auprès de la commune dont vous dépendez. Au-delà de 20 m², un dépôt de permis de construire est obligatoire.

Comment choisir le bon emplacement pour un sauna extérieur ?

Le choix de l’emplacement pour votre sauna extérieur est une étape importante de votre projet. Pour cela, il faut prendre en compte plusieurs critères :

  • la distance avec le compteur électrique : pour fonctionner, votre sauna est nécessairement branché au secteur. Même si vous avez une grande propriété, il est donc plus simple de le placer à proximité immédiate du bâtiment principal. Les raccordements au compteur électrique n’en seront que plus simples ;
  • les éventuels vis-à-vis : si vous avez des voisins, il est souhaitable d’éviter les vis-à-vis. Placez donc l’ouverture dans le sens inverse pour que le voisinage immédiat ne puisse pas voir à l’intérieur. Si cela vous est impossible, prévoyez l’installation d’un brise-vue ;
  • la luminosité naturelle : sur un terrain de 350 m² à 500 m², ce qui devient de plus en plus la norme en milieu urbain, il faut prendre en considération la course du soleil. Il ne faudrait pas que votre futur sauna vous fasse de l’ombre. Positionnez-le donc plutôt à l’ouest ou à un endroit qui n’empêche pas la lumière du soleil de baigner votre maison.

Quels sont les travaux d’installation à réaliser ?

Idéalement, il est préférable de faire appel à un professionnel pour installer un sauna dans votre jardin. Toutefois, si vous avez les compétences, vous pouvez vous lancer en respectant différentes étapes clefs :

  • réalisation d’une fondation en béton : la dalle doit faire 12 à 15 centimètres d’épaisseur sur un sol damé et stabilisé avec du tout-venant ;
  • tirage d’une ligne électrique depuis le compteur électrique de votre habitation. Celle-ci doit être dédiée spécifiquement à votre sauna. Sa puissance dépend du type et de la taille du sauna de jardin choisi ;
  • montage du sauna en respectant scrupuleusement les consignes du fabricant.

Vous pouvez aussi choisir une solution hybride très simple à mettre en place : le cube. Cette inovation technique peut vous permettre d réaliser un agranidissement de votre maison et d'y intégrer le sauna comme de choisir de le placer au fond du jardin, en toute indépendance.